Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Mme MADELEINE NINA LOVE NGO MBACK

Université de Yaoundé I, Cameroun
ngombackmanilo (à) yahoo.fr
Région: Afrique centrale et des Grands-Lacs

Informations académiques

Statut: Étudiant-chercheur doctorant
Diplôme: Master
Domaine de recherche:
  • Santé et bien être des populations
Communautés de chercheurs:
Thèse:
(ou tout autre travail de recherche — mémoire, HDR, etc. — encadré par un universitaire)
Evaluation et optimisation de l'activité antifongique, Université de Yaoundé I, 2013.
Directeur: FEKAM BOYOM F et JAZET DONGMO PM

Discipline, thèmes de recherche

Discipline: Biologie
Thèmes de recherche: L’incidence des infections microbiennes à Candida, a considérablement augmenté ces dernières décennies. Leur nombre va croissant avec le nombre d’immunodéprimés et spécialement ceux vivant avec le VIH (PVVIH). Aussi, le pourcentage de PVVIH. serait le plus élevé dans la région Afrique sub-saharienne comparée aux autres régions du monde ; faisant de sa population la plus vulnérable aux candidoses opportunistes. L’espèce Candida albicans est donc responsable de 64% d’infections, avec un taux de mortalité qui excède les 40% malgré l’utilisation des médicaments antifongiques conventionnels. De plus, l’infection à Candida entraine une surproduction de radicaux libres due à la réponse immunitaire exacerbée de l’organisme engendrant la formation des médiateurs de l’oxydation. Ainsi, la formation des radicaux libres qui en découle va entrainer un déséquilibre entre leur production et leur destruction; favorisant diverses maladies métaboliques chroniques.
Équipe de recherche: Unités des Agents antimicrobiens et biocontrole
Mots-clés: antimicrobiens, plantes, chimie, biocontrole

Divers

Date de la dernière modification: 03 jui 2017