Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Ethnonymes arabes (‘aǧam, ‘arab, badw, turk...) : le cas kurde comme paradigme des façons de penser la différence au Moyen Âge

Sujet: [SHS:HIST] Humanities and Social Sciences/History, Kurdes, Mamlouks, Ethnicité, Ibn Ḫaldūn, ‘arab, ‘aǧam, turk
Auteur: James, Boris
Résumé: L'usage qui est fait du terme « kurde » (kurd, pl. akrād) dans les sources arabes médiévales est déroutant. Très souvent il ne recoupe pas nos catégories sociales et « ethniques » actuelles. Qu'ils évoquent les Kurdes en passant ou qu'ils les insèrent dans une théorie politique et sociale complexe, les auteurs arabes sont à la fois les transmetteurs et les filtres de conceptions particulières de la différence. Au fil des siècles, ces conceptions ont évolué et en retour l'image des Kurdes et le sens du terme « kurd » ont changé. La description de la spécificité des phases historiques successives et l'analyse des contextes de sens sont au centre de cet exposé. Deux phases se dégagent : la première du VIIIe au XIe siècle, qui lie le terme « kurd » de manière systématique aux termes ‘arab, a‘rāb et ‘aǧam et où l'origine arabe des Kurdes est souvent rappelée ; la seconde du XIe au XIVe siècle, où l'on assiste à une diversification de l'énoncé de la différence. Nous nous attelons à l'étude de cette deuxième phase. Six contextes de sens ou registres dans lesquels s'inscrivait cette catégorie émergent : les registres de l'iranité et de l'arabité ; le registre ḫaldūnien de la bédouinité ; le registre civilisationnel du barbare des confins ; le registre géo-ethnique des Kurdes attachés à un territoire spécifique (Bilād al-akrād, Zūzān) ; enfin le registre ethnologique du Kurde comme « Autre » du Turc dans l'oligarchie militaire.
Disciplines: Histoire
Régions: Moyen-Orient