Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Abū Hilāl al-'Askarī, Le Livre des califes qui s'en remirent au jugement d'un cadi

Sujet: [SHS:LITT] Humanities and Social Sciences/Literature, [SHS:LITT] Sciences de l'Homme et Société/Littératures, [SHS:HIST] Humanities and Social Sciences/History, [SHS:HIST] Sciences de l'Homme et Société/Histoire, [SHS:RELIG] Humanities and Social Sciences/Religions, [SHS:RELIG] Sciences de l'Homme et Société/Religions, [SHS:SCIPO] Humanities and Social Sciences/Political science, [SHS:SCIPO] Sciences de l'Homme et Société/Science politique, cadis, califes, adab, Abû Hilâl al-'Askarî, littérature arabe
Auteur: Tillier, Mathieu
Résumé: Ce court ouvrage d'adab, écrit par Abū Hilāl al-'Askarī (m. vers 400/1010), marque une étape essentielle dans l'histoire des relations entre les pouvoirs politique et judiciaire. À travers une série de récits pseudo-historiques, l'auteur entend démontrer que le souverain, avant même d'agir en justicier, doit accepter de se soumettre au jugement des hommes. Ce bref miroir aux princes d'époque būyide vient couronner une longue évolution doctrinale issue des tensions entre le sommet de l'État et la judicature : en plaçant les califes sous l'autorité judiciaire des cadis, Abū Hilāl contribue à la désacralisation de l'institution califale et à la promotion d'une magistrature indépendante. Mathieu Tiller, chercheur à l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo), propose ici l'édition du texte arabe, précédée d'une introduction et accompagnée d'une traduction française.
Disciplines: Littératures, Politique, Religions, Traduction
Régions: Moyen-Orient