Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Intérêt de l'antibioprophylaxie en chirurgie osseuse aseptique chez l'enfant (à propos de 188 enclouages du fémur)

Sujet: Antibioprophylaxie ; enclouage ; fémur ; enfant ; infection ; antibiothérapie
Auteur: AGOSSOU-VOYEME, A. K.; Université d'Abomey-Calavi, HOUNNOU, G.M.; Université d'Abomey-Calavi, KOURA, A.; Université d'Abomey-Calavi, GOUDOTE, E.; Université d'Abomey-Calavi
Résumé: Résumé Les auteurs rapportent 188 cas d’enclouage centro-médullaire du fémur chez 188 enfants âgés de 7 à 15 ans (âge moyen : II ans). Le sex-ratio est de 1,4. Sont retenues les fractures traumatiques de la classe 2 de la classification du risque infectieux du “National Research Council” américain. Les enclouages sont effectués à foyer ouvert avec des clous de ROCHER ou de KUNTCHER montés en va-et-vient sans alésage en salle conventionnelle aseptique. L’étude, successivement rétrospective et prospective couvre une période de 7 ans et demi, du 1 er juillet 1989 au 31 décembre 1996. Au cours de la période rétrospective de 3 ans et demi, 82 opérés ont bénéficié d’une antibiothérapie probabiliste classique dite de couverture de 10 jours à base de Lincomycine (LINCOCINE (R)) ou d’oxacilline (BRISTOPEN (R)). Au cours de la période suivante, prospective, de 4 ans, 106 opérés ont bénéficié d’une antibioprophylaxie à base de Céfuroxime (ZINACEF (R)). Dans la série rétrospective, il a été enregistré 7 cas d’infections post-opératoires (8,5 %) dont 4 suppurations précoces (4,9 YO) et 3 ostéites tardives (3,6 %). La durée moyenne de séjour post-opératoire (DMS/PO) est de 17 jours en absence d’infection. Dans la série prospective, 3 suppurations seulement (2,8 %) et aucune ostéite (0 Oh) ont été enregistrées. La DMS/PO en absence d’infection est de 12 jours au début, 4 jours à la fin. L’antibioprophylaxie en chirurgie osseuse aseptique chez l’enfant est plus efficace dans la prévention de l’infection post-opératoire que I’antibiothérapie de couverture. Elle est par ailleurs plus confortable, moins contraignante et moins onéreuse. Elle constitue un réel progrès en matière d’économie de santé. Mots clés : antibioprophylaxie ; enclouage ;  fémur ; enfant ; infection ; antibiothérapie Summary 188 children aged 7 to 15 years (mean age = II years) had 188 intramedullary nailings of the femur. The ratio male - to - female was 1,4. Were included the traumatic fractures of stage 2 of the National Research Council classification. Rochers or Kuntcher’s pins inserted without reaming by the to and fro technic within a conventional aseptic ward were used. The study was successively retrospective and prospective during 7.5 years, from the 1” July 1989 to the 31th December 1996. During the retrospective period (3.5 years), 82 patients had an usual probability antibiotic therapy. They received Lincomycine (LINCOCINE (R)) or Oxacilline (BRISTOPEN (R)) for 10 days. During the prospective period (4 years), 106 patients had a prevention antibiotic therapy with Cefuroxime (ZINACEF (R)). During the retrospective study, 7 cases of post-operative infection (8.5 %) were registered with 4 early suppurations (4.9 %) and 3 late osteitis (3.6 %), During the prospective study, 3 early suppurations (2.8 %) were registered and no osteitis. When there was no infection, the mean post-operative hospital stay was 17 days during the retrospective study, 12 days initially (4 days in the end) during the prospective study. The prevention antibiotic therapy in aseptic bony surgery in children is more effective in the prevention of the post-operative infection than the probability antibiotic therapy. It is otherwise more comfortable, less restricting and less costly. It constitutes a real progress as regards Health Economy. Keywords : prevention antibiotic therapy ; pinning ; femur ; children ; infection
Editeur: Le Bénin Médical
Format: application/pdf
Disciplines: Médecine
Régions: Afrique de l'Ouest