Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Fécondation in vitro versus plastie tubaire

Sujet: procréation; infertilité; stérilité; plastie tubaire
Auteur: TAKPARA, I.; Clinique Universitaire de Gynécologie et d’Obstétrique CNHU-Cotonou, CANIS, M.; Service du professeur M.A. BRUHAT Gynécologie - Obstétrique, Polyclinique Hôtel - Dieu (CLERMONT-FERRAND), POULY, JL.; Service du professeur M.A. BRUHAT Gynécologie - Obstétrique, Polyclinique Hôtel - Dieu (CLERMONT-FERRAND), MAGE, G.; Service du professeur M.A. BRUHAT Gynécologie - Obstétrique, Polyclinique Hôtel - Dieu (CLERMONT-FERRAND), BRUHAT, MA.; Service du professeur M.A. ERUHAT Gynécologie - Obstétrique, Polyclinique Hôtel - Dieu (CLERMONT-FERRAND)
Résumé: La procréation médicalement assistée a fait d’énormes progrès, en matière de fécondation et transfert d’embryologie (FIVETTE). L’espoir suscité par cette assistance en matière de reproduction humaine avait oublié le traitement chirurgical des lésions tubaires.Le but de notre travail est d’évaluer les résultats de ces deux techniques de traitement de stérilité d’origine tubaire. Du 1er Janvier au 31 Décembre 1996, nous avons réalisé une étude rétrospective de deux stratégies thérapeutiques. Nous avons colligé 367 cas pour la FIVETTE  et 100 cas pour le traitement chirurgical. Le taux de grossesse intra - utérine et d’accouchement sont respectivement de 27,2 % et 19,2 % pour la FIVElTE, et 17 % et 12 % pour le traitement chirurgical. Le traitement chirurgical a encore son intérêt surtout dans les pays les moins avancés aux ressources limitées.Mots clés: procréation; infertilité; stérilité; plastie tubaire
Editeur: Le Bénin Médical
Format: application/pdf
Disciplines: Médecine
Régions: Afrique de l'Ouest