Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Intoxication aiguë chez l’enfant au Centre National Hospitalier et Universitaire - Hubert K. Maga de Cotonou

Sujet: intoxication aiguë ; enfant ; Cotonou
Auteur: SAGBO, G.G.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou, LALYA, H.F.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou, d'ALMEIDA, M.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou, ALAO, J.M.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou, KOUMAKPAI, S.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou, AYIVI, B.; Service de pédiatrie et de génétique médicale CNHU-HKM Cotonou
Résumé: Introduction : L’intoxication aiguë constitue encore l’un des principaux accidents domestiques de l’enfant. Elle intéresse toutes les tranches d’âge et peut être bénigne, grave voire dramatique mettant en jeu la vie de l’enfant. Ce travail vise à apprécier les aspects épidémiologiques et cliniques de l’intoxication aiguë chez les enfants dans le service de Pédiatrie du Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert K. MAGA (CNHU-HKM) de Cotonou.Patients et méthode d’étude : Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive allant du 1er Janvier 2004 au 31 Décembre 2006. Elle a porté sur les enfants de 0 à 15 ans, hospitalisés dans le service et dont le diagnostic de sortie enregistré dans les registres et les dossiers médicaux était l’intoxication aiguë. Les variables collectées étaient l’âge, le sexe, la profession des parents, la nature du produit ingéré, le type d’antidote utilisée, le délai entre l’ingestion et l’arrivée à l’hôpital, l’heure d’accident, l’état du patient à l’admission et la durée de l’hospitalisation. Résultats : Quatre vingt trois enfants âgés de 5 jours à 14 ans ont été recrutés sur un total de 11.894 enfants hospitalisés (0,7%). La sex-ratio était de 1,1. La plupart des intoxications se sont produites chez les enfants de un à quatre ans (73,5%). Plus de la moitié des pères (54%) et deux mères sur trois exercent une activité. Le pétrole et les produits caustiques étaient les plus retrouvés (64%). Quatre vingt huit pour cent des enfants ont bénéficié d’un antidote avant l’admission à l’hôpital. L’heure de survenu des accidents se situait entre 8 h - 12 h et de 15 h - 19 h. Près de 34% des enfants sont admis à l’hôpital deux heures après l’ingestion. Les manifestations cliniques retrouvées à l’hôpital sont dominées par les signes respiratoires (34%), neurologiques (21%) et digestifs (16%). La durée d’hospitalisation était supérieure à 48 heures dans 59% des cas. Aucun décès n’a été noté. Conclusion : Les intoxications aiguës constitue une réalité en milieu pédiatrique hospitalier à Cotonou ; notamment chez les enfants de un à quatre ans. Elles sont dominées par le pétrole, les produits caustiques et les médicaments. Une politique préventive efficace doit être mis en place avec l’implication de tous les partenaires sociaux.   SUMMARY Introduction: Acute poisoning remains one of the main domestic accidents. It can occur at any age and can be benign or very serious. The aim of this study was to assess the epidemiological and clinical aspects of acute poisoning in children at the paediatric ward of the National Teaching Hospital of Cotonou. Patients and Methods: We performed a retrospective and descriptive study from the 1st January, 2004 through 31st December 2006, including every child aged 0 through 15, admitted in the ward and recorded as acute poisoning. Data collected were age, gender, parent’s occupation, poison ingested, type of antidote used, time between ingestion and admission, patient’s condition on admission and length of stay at hospital. Results: Eighty-three children 5 days to 14 year old were recruited out of a total admission of 11,894 admissions (0.7%). The sex ratio was 1.1. Most poisoning occurred in the 1 - 4 years range (73,5%). Fifty-four percent of fathers and 61% of the mothers had occupational activity. Petroleum and caustic products were mostly involved (64%). Eighty-eight percent of children were given an antidote before admission. Poisoning occurred mostly between 8 and 12 am and between 15 and 19 pm. Almost 34% of children were admitted 2 hours after the accident. Clinical manifestations were dominated by respiratory distress (74%), neurological (21%) and gastrointestinal signs (15%). Hospital length of stay exceeded 48 hours in 59% of cases. No death occurred. Conclusion: Acute poisoning does exist in children at the national teaching hospital of Cotonou, mainly in children 1 to 4 years old. Poisons include mainly petroleum, caustic products and drugs. Emphasis must be put on prevention with involvement of every social partners.
Editeur: Le Bénin Médical
Format: application/pdf, application/pdf
Disciplines: Médecine
Régions: Afrique de l'Ouest