Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Traumatismes de l’abdomen au centre hospitalier universitaire Tokoin de Lomé

Sujet: traumatisme abdominal ; contusion abdominale
Auteur: ATTIPOU, K.; Service de Chirurgie Viscérale A, Centre Hospitalier Universitaire Tokoin, Lomé, GNASSINGBE, K.; Service de Chirurgie Pédiatrique CHU-Tokoin Lomé, DOLEAGBENOU, K.A.; Service de Chirurgie Viscérale A, Centre Hospitalier Universitaire Tokoin, Lomé, TCHANGAI, B.; Service de Chirurgie Viscérale A, Centre Hospitalier Universitaire Tokoin, Lomé
Résumé: Notre objectif était d’établir l’épidémiologie et la prise en charge des traumatismes de l’abdomen dans notre hôpital. Sur la période de janvier 2004 à décembre 2006, nous avons recensé de façon rétrospective, les dossiers de patients admis aux urgences chirurgicales du CHU-Tokoin de Lomé, pour traumatisme de l’abdomen. Ces patients ont eu une intervention chirurgicale. La série a comporté 64 patients dont 52 hommes (81,3%) et 12 femmes (18,7%) avec une sex-ratio de 4,3. L’âge moyen (avec des extrêmes de 9 ans et 58 ans) a été de 28 ans. Les plaies de l’abdomen ont représenté 56,2% des cas de traumatismes abdominaux. Pour les circonstances étiologiques, les accidents de la voie publique étaient en tête avec 23 cas (36%) suivis des plaies par arme à feu dans 16 cas (25,0%), et des plaies par arme blanche dans 15 cas (23,4%). Avec 7 cas (10,9%) les accidents domestiques ont surtout concerné les enfants. La rate a été l’organe le plus touché dans 22 cas (34,4%), suivi du côlon dans 16 cas (25%), du grêle dans 12 cas (18,8%) et du foie dans 3 cas (4,7%). Il a été noté 6 cas de laparotomie blanche (23,4%) et 4 décès (6,3%). Les plaies étaient le mode d’admission le plus fréquent des traumatismes de l’abdomen. Elle concernait souvent l’homme. La laparotomie permettait de faire le diagnostic lésionnel précis et l’hémostase.   SUMMARY It is to establish the epidemiology the management of abdominal traumas in our hospital. Over a period of 3 years of January 2004 to December 2006), we have counted retrospective manner, 64 patients  admitted to surgical emergencies of University Teaching Hospital-Tokoin of Lomé, for abdominal trauma. These  patients have had a surgical intervention. The selection comprised 64 patients whose 52 men (81.3%) and 12  women (18.7%), with a sex-ratio of 4.3. The average age (9 and 58 years) was of 28 years. Wounds of the abdomen  have represented 56,2% of cases of abdominal traumatisms. For the etiological mechanisms, traffi c road accidents  were in front of with 23 cases (36%) followed by fi rearm wounds in 15 cases (23.4%), and wounds by blunt arm in  14 cases (21.9%). With 7 cases (10,9%), domestic accidents have mainly affected children. The spleen has been  the organ it most touched in 22 cases (34.4%), followed by the colon in 16 cases (25%), small intestine in 12 cases  (18.8%) and the liver in 3 cases (4.7%). It has been noted 6 cases of laparotomy without lesion (23.4%) and 4 deaths  (6.3%). The wounds was the most frequent mode of admission of abdominal traumas. It concerns often the man. The  laparotomy allows to make the precise diagnosis of the visceral lesion and the hemostasis
Editeur: Le Bénin Médical
Format: application/pdf
Disciplines: Médecine
Régions: Afrique de l'Ouest