Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Fréquence des coxarthropathies destructices de l'enfant à Cotonou (A propos de 234 cas chez 221 patients)

Sujet: hanche ; enfant ; coxarthropathie ; ostéochondrite ; ostéonécrose ; coxarthrite ; épiphysiolyse
Auteur: AGOSSOU-VOYEME, A. K.; Université d'Abomey-Calavi, KOURA, A.; UAC, HOUNNOU, G. M.; UAC, TCHEGNINOUGBO, L. B.; UAC, GOUDOTE, E.; UAC
Résumé: Dans une étude prospective, 170 enfants ont été hospitalisés en 7 ans de 1992 à 1998 pour 180 cas de coxarthropathies destructrices (CD). Cette étude prolongeait un premier travail rétrospectif effectué sur le même sujet dans le même service et portant sur 64 cas chez 61 patients dont 10 étaient  simultanément impliqués dans les deux études. L’objectif des auteurs est d’établir la fréquence des entités pathologiques entrant dans le cadre des CD, à savoir la maladie de Legg-Calvé-Perthes (M/LCP), les séquelles d’ostéo-arthrites de la hanche (SOA/H), I’ostéo-nécrose aseptique de la tête fémorale (ONA/TF), I’épiphysiolyse fémorale supérieure (EFS) et la coxalgie (Cox). La fréquence annuelle est de 25,7 CD dont 5,1 M/LCP (20%), 16,2 SOA/H (62,8 %), 2,4 ONA/TF (9,5 %), 1 ,1 EFS (4,5 %) et 0,9 Cox (3,3 %). L’âge moyen et l’âge médian de survenue sont respectivement les suivants : CD = 6,8 ans - 5ans; M/LCP = 5,5 - 5; SOA/H = 6,3 - 5; ONA/TF = 12 - 14; EFS = 13,5 - 12; Cox = 5 - 6. Le sex ratio (M/F) se présente comme suit : CD = 1,8 ; M/LCP = 5 ; SOA/H = 1,6 ; ONA/TF = 0,75 ; EFS = 2 ; Cox = 1. Parmi les patients atteints d’ONA/TF, 72 % sont des drépanocytaires (SS et SC) et 14 ‘% des porteurs de trait (AS et AC), soit au total 86 %. Ces taux descendent respectivement à 2,8 % et 32,6 % pour l’ensemble des CD excepté I’ONA/TF, ce qui correspond à l’incidence des hémoglobinopathies dans la population béninoise. Ces résultats cernent beaucoup mieux qu’auparavant à Cotonou les contours diagnostiques de ces affections et soulignent l’accession à la deuxième place parmi les CD de la M/LCP jusque-là presque méconnue. Ils sont globalement conformes aux données de la littérature médicale.   MOTS-CLES : hanche, enfant, coxarthropathie, ostéochondrite, ostéonécrose, coxarthrite, épiphysiolyse         SUMMARY   In a prospective study, 170 children were admitted during 7 years from 1992 to 1998 for 180 cases of destructive coxarthropathies (DC). This study prolongs a basic retrospective work performed on the same subject in the Service and that concerned 64 cases in 61 patients ; 10 of them were simultaneously involved in both studies. The authors aim to base the prevalence of the pathologic entities that constitute the DC in children : the Legg-Calve-Perthes disease (LCPID), the hip osteoarthritis sequelae (H/OAS), the aseptic osteonecrosis of the femoral head (AON/FH), the Upper epiphysiolysis of the femur (UEF) and the coxalgia (Cox). The prevalence of the DC is 25.7 cases with 5.1 LCP/D (20%), 16.2 H/OAS (62.8 %); 2.4 AON/FH (9.5 %) ; 1.1 UEF (4.5 %) ; 0.9 Cox (3.3 %). The mean age and the median are based as fellow : DC = 6.8 years - 5 years ; LCP/D = 5.5 - 5 ; H/OAS = 6.5 - 5 ; AON/FH = 12 - 14 ; UEF = 13.5 - 12 ; Cox = 5 - 6. The ratio male-to-female is: DC = 1.8; LCP/D = 5 ; H/OAS = 1.6 ; AON/FH = 0.75 % ; UEF = 2 ; Cox = 1. In the patients with AON/FH, 86 % have haemoglobinopathies (SS + SC = 72 % ; AS + AC = 14 %). In the other DC except the AON/FH, 32.6 % have haemoglobinopathies (SS + SC = 2.8 % ; AS + AC = 29.8 %), wich is the usual mean prevalence of haemoglobinopathies among Beninese population. These results delimit, better than before at Cotonou, the diagnosis outlines of the affections and underline the second place of the LCP/D until then unrecognized among the DC. They globally confirm the literature data.   KEY-WORD : hip, Child, coxarthropathy, osteochondritis, osteonecrosis, coxarthritis, epiphysiolysis
Editeur: Le Bénin Médical
Format: application/pdf
Disciplines: Médecine
Régions: Afrique de l'Ouest