Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au service de l’école et de la communauté : Exemple de la Mauritanie

Auteur: N’DIAYE, Racine Oumar
Résumé: (conclusion de l'auteur) Pour une meilleure intégration des TIC à l’école et au sein de la communauté plusieurs préalables s’imposent : - D’abord informer et sensibiliser toutes les parties prenantes de l’éducation sur la révolution « à bas bruit » et sur les opportunités pédagogiques offertes par les nouvelles technologies; - Nécessité d’une formation des professeurs: « si la formation initiale se préoccupe d’aider à construire une identité professionnelle et à constituer une compétence pédagogique, la formation continue veille, quant à elle, à anticiper les évolutions, accompagner les mutations et à favoriser la transformation des pratiques professionnelles ». (Jean-Claude Jacquemard, 1992) - Les TIC doivent être une intégration plutôt qu’une alternative. Mettre en relation les connaissances des apprenants, développer leurs connaissances cognitives telles sont les grandes manœuvres du professeur dans un dispositif technopédagogique. Il demeure irremplaçable. La « pédagogie par découverte » bien que favorisant l’auto-apprentissage n’enlève en rien la capacité de médiation du professeur. Face à l’inépuisable ressource qu’offre la toile, l’enseignant doit oeuvrer à ce que l’apprenant soit prémuni de certaines règles de conduites qui ne pourraient que l’aider à faire face aux nouveaux problèmes. - L’apprenant doit être un « producteur de connaissances », un feu à allumer, pas un vase à remplir. Il doit se comporter « en acteur intentionnel qui a décidé d’apprendre, c’est-à-dire de structurer et de piloter l’ensemble de ses opérations cognitives, de façon pertinente et persistante en vue de la satisfaction de son besoin ou de son désir spécifique de connaissance.» (LINARD, 1996, P.25) - Les parents d’élèves doivent parallèlement développer des stratégies de contrôle social à partir de ce qu’ils se représentent comme des dangers pour leurs enfants. Ils doivent faire preuve de déontologie pour que le réseau des réseaux ajoute de la valeur et enrichisse tant l’information, la culture et l’apprentissage.
Source: http://archives.auf.org/30/
Format: application/pdf
Disciplines: Communications, Éducation