Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Aegyptiaca et isiaca de la Phénicie et du Liban aux époques hellénistique et romaine

Sujet: [SHS:HIST] Humanities and Social Sciences/History, [SHS:HIST] Sciences de l'Homme et Société/Histoire, [SHS:ARCHEO] Humanities and Social Sciences/Archaeology and Prehistory, [SHS:ARCHEO] Sciences de l'Homme et Société/Archéologie et Préhistoire, [SHS:ARCHI] Humanities and Social Sciences/Architecture, space management, [SHS:ARCHI] Sciences de l'Homme et Société/Architecture, aménagement de l'espace, [SHS:ART] Humanities and Social Sciences/Art and art history, [SHS:ART] Sciences de l'Homme et Société/Art et histoire de l'art, [SHS:CLASS] Humanities and Social Sciences/Classical studies, [SHS:CLASS] Sciences de l'Homme et Société/Etudes classiques, [SHS:RELIG] Humanities and Social Sciences/Religions, [SHS:RELIG] Sciences de l'Homme et Société/Religions, Proche-Orient, Liban, Syrie, Égypte, Phénicie, monde hellénistique, Empire romain, aegyptiaca, isiaca, cultes égyptiens, hellénisation, romanisation
Auteur: Aliquot, Julien
Résumé: Si les phénomènes d'acculturation entre la Phénicie et l'Égypte sont attestés dès avant la conquête macédonienne du Proche-Orient, l'analyse des monuments égyptisants et des cultes isiaques de la Phénicie et du Liban permet de considérer la culture gréco-romaine comme le vecteur privilégié des emprunts religieux à l'Égypte sous le Haut-Empire. Les cultes hellénisés des grandes divinités égyptiennes ont pu être importés par des particuliers dans les cités côtières phéniciennes avant d'être officiellement intégrés dans les panthéons locaux de Byblos, de Tyr et d'Abila de Lysanias. La diffusion des cultes isiaques en Phénicie et au Liban paraît ainsi correspondre à l'évolution générale des religions païennes dans l'Empire romain des IIe et IIIe siècles.
Disciplines: Architecture, Religions
Régions: Moyen-Orient