Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

SENGHOR LA CIGALE Hubert MONO NDJANA Professeur / Université de Yaoundé 1

Sujet: Littérature et techniques d'écritures, langues, Sociologie, ethnologie, moeurs, cultures, problèmes sociaux, éducation
Auteur: MONO DJANA, Hubert
Résumé: Incontestablement et mathématiquement, la vie de Léopold Sédar Senghor est parallèle à la durée d'un siècle. Ce siècle avait commencé avec la domination du socialisme dans le monde, et celle de l'Occident sur les peuples vulnérables. La pensée de Senghor s'est constituée en écho à ces deux grandes tendances de l'histoire. II a chanté en effet le socialisme comme il a célébré la négritude. Voilà qui peut déjà, d'emblée, justifier le titre de «Senghor la cigale». Il s'agit, naturellement, d'un emprunt à La Fontaine, à travers la fable de La cigale et la fourmi. La première de ces bestioles avait chanté tout l'été, tandis que la seconde accumulait patiemment ses provisions. L'hiver venu, la première se trouva fort dépourvue et se présenta chez la seconde qui, persifleuse, lui répondit: «Eh bien, dansez maintenant !» La référence à la cigale, relativement à Senghor, peut relever d'une simple courtoisie consistant à utiliser une image poétique au sujet de la beauté du chant senghorien. Mais je n'ai pas grande compétence dans la critique littéraire. Je souhaite donc que cette référence signifie davantage ce qui caractérise principalement la personnalité de Senghor, et à quoi l'on peut donner le nom de «déficit pragmatologique». Cette caractéristique se remarque aussi bien dans le domaine du socialisme que dans celui de la négritude.
Source: http://biblio.critaoi.auf.org/107/01/Microsoft_Word_-_Mono_Djana.pdf
Format: application/pdf
Disciplines: Éducation, Histoire, Langues, Littératures, Mathématiques, Sociologie