Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Faune et saisonnalité : L'organisation temporelle des activités de subsistance dans l'Epipaléolithique et le Néolithique précéramique du Levant nord (Syrie)

Sujet: [SHS:ARCHEO] Humanities and Social Sciences/Archaeology and Prehistory, [SHS:ARCHEO] Sciences de l'Homme et Société/Archéologie et Préhistoire, Néolithique, Syrie, Archéozoologie, Saisonnalité, Subsistance, Calendrier économique, Cémentochronologie, Mammifères, Oiseaux
Auteur: Gourichon, Lionel
Résumé: Cette recherche est consacrée aux rythmes et aux modalités de l'exploitation des animaux au cours de la Néolithisation en Syrie du Nord, entre le 11e et le 7e millénaire. Son objectif est d'appréhender, à travers l'étude de la saisonnalité, l'organisation annuelle des activités de subsistance, d'une part, des premiers agriculteurs de la vallée de l'Euphrate et, d'autre part, des premiers pasteurs ayant occupé le désert syrien. Tout d'abord, des outils méthodologiques ont été élaborés à partir des restes osseux de faune pour identifier les indicateurs saisonniers. Ces méthodes se basent, pour les mammifères, sur le développement et l'usure des dents et sur la cémentochronologie ; pour les oiseaux, sur leur statut phénologique. Ensuite, l'application de ces méthodes sur les assemblages archéologiques, en plus de l'approche archéozoologique, a permis d'établir un " calendrier économique " pour les phases culturelles de chaque site. Entre le Natoufien final et le PPNB ancien, les résultats ont montré une alternance des chasses communautaires au grand gibier à la fin du printemps et en automne-hiver, parfaitement articulée avec le calendrier agricole. Cette planification des activités de subsistance garantissait, avec la pratique du stockage des céréales, un mode de vie sédentaire dans la vallée de l'Euphrate. Dans le désert syrien, deux stratégies différentes d'adaptation aux contraintes climatiques ont coexisté au PPNB final. L'économie des fermiers sédentaires d'El Kowm reposait sur un calendrier stable et bien défini. En revanche, les pasteurs nomades séjournaient à Qdeir au printemps et en automne selon la disponibilité des pâturages.
Editeur: Université Lumière - Lyon II
Disciplines: Économie
Régions: Moyen-Orient