Savoirs en partage

Le portail des ressources scientifiques
et pédagogiques de l'AUF

Reformulations, contacts de langues et compétence de communication : analyse linguistique et interactionnelle dans des discussions entre jeunes Libanais francophones

Sujet: [SHS:LANGUE] Humanities and Social Sciences/Linguistics, [SHS:LANGUE] Sciences de l'Homme et Société/Linguistique, Formulation, Reformulation, Morphosyntaxe, FLS, Contacts de langues, Compétence de communication, Stratégies conversationnelles, Marqueurs discursifs, Pragmaticalisation
Auteur: Kanaan, Layal
Résumé: Cette thèse aborde la reformulation dans des discussions entre jeunes Libanais francophones. Après une approche lexicologique de formuler/reformuler/reformulation qui vise à faire émerger leurs spécificités par rapport à dire/redire, énoncer/réénoncer, etc., et une tentative de trouver une unité à l'objet discursif qu'est la reformulation, une double approche des reformulations du corpus est engagée. La première, linguistique, dresse une typologie de ce phénomène dans le corpus. Se voulant globale, elle prend en compte des critères linguistiques (phonologique, sémantique, lexical, morphosyntaxiques) et d'autres qui relèvent de la dimension interactive dans laquelle s'inscrivent les reformulations (instances, initiation et rôle de la reformulation dans le discours). Le principal apport de cette approche qualitative et quantitative est d'avoir montré l'aspect central de la morphosyntaxe dans le marquage des reformulations nuançant ainsi les approches du phénomène à travers les marqueurs lexicaux et les connecteurs. La deuxième approche se centre sur les locuteurs et sur leur statut de non-natifs en s'interrogeant sur le potentiel des reformulations à nous renseigner sur leur compétence de communication. De plus, le travail se penche sur des phénomènes de contacts de langues dans le cadre de l'activité reformulatoire des locuteurs dans le corpus. Cette thèse se consacre enfin, dans le cadre théorique de la grammaticalisation/pragmaticalisation, à l'étude d'un marqueur discursif du dialecte libanais "jæʕne" qui fait irruption dans le discours des locuteurs et témoigne, entre autres emplois, de celui de marqueur de reformulation. Les emplois de jæʕne sont considérés aussi comme des phénomènes de contacts de langue d'une part dans le cadre d'alternance codique et d'autre part, à travers des calques opérés par les locuteurs sur c'est-à-dire.
Editeur: Université d'Orléans
Régions: Moyen-Orient